About us

Our Commitments

Parties & Partners

News

Structure

Network

Internal Organization

People

Events

Stay In Touch

Job Opportunities & Traineeship

Améliorer les taux de vaccination et lutter contre la désinformation

Résolution adoptée par le Congrès du PPE organisé à Zagreb (Croatie) les 20 et 21 novembre 2019

Reconnaissant que :

  1. La vaccination a fortement contribué à améliorer la santé publique dans le monde ; les vaccins ont permis d’éradiquer ou de contrôler sept maladies humaines graves – la variole, la diphtérie, le tétanos, la fièvre jaune, la coqueluche, la polio et la rougeole ; les décès causés par la polio ont baissé de 99 pour cent depuis 1988 et plus de 16 millions de personnes ont échappé à des paralysies, selon l’OMS ; d’après les estimations, l’élimination de la variole a permis, à elle seule, de sauver 40 millions de vies ;
  2. L’Europe fait actuellement face à une baisse des taux de vaccination, dont les effets s’avèrent dévastateurs pour notre continent ; plus de 82 000 cas de rougeole, dont 72 décès, ont été recensés en Europe l’année dernière. Ce total est trois fois plus élevé qu’en 2017 et 15 fois plus important qu’en 2016 ;
  3. Les campagnes anti-vaccination se sont multipliées ces dernières années et des figures politiques populistes ont intégré un scepticisme « anti-vax » à leurs discours de suspicion et d’hostilité à l’égard des institutions et des entreprises multinationales, tout en amplifiant leur message sur les réseaux sociaux ; entre 2013 et 2016 en Italie, les immunisations ont baissé à mesure que des partis populistes émergents, dont le mouvement Cinq Étoiles et la Ligue, ont alimenté un certain scepticisme quant aux vaccinations obligatoires.

Constatant que :

  1. Les vaccinations empêchent actuellement 2 à 3 millions de décès par an dans le monde et que 1,5 million de vies pourraient être sauvées si les taux mondiaux de vaccination augmentaient;
  2. L’Organisation mondiale de la santé a inclus la « méfiance à l’égard des vaccins » dans les 10 principales menaces à la santé mondiale en 2019;
  3. L’engagement politique en faveur de l’immunisation est essentiel pour optimiser les performances et l’impact des programmes d’immunisation. Via un tel engagement, les pays reconnaissent l’importance de la vaccination en tant qu’intervention critique de santé publique et comme bien public, ainsi que la valeur de l’immunisation en matière de retombées sanitaires, sociales et économiques ;
  4. Les réseaux sociaux ont facilité la diffusion d’une propagande anti-vax ; les résultats de recherche de groupes et de pages contenant des informations sur les vaccins sur Facebook sont dominés par une propagande anti-vaccination et l’algorithme de recommandation de YouTube éloigne les utilisateurs des informations médicales factuelles vers une désinformation anti-vaccins.

Le PPE appelle:

  1. Les États membres à tenter d’atteindre un taux de vaccination de 95 % pour les maladies pour lesquelles un vaccin pour enfants sûr, bon marché et efficace est disponible afin d’assurer une immunité collective;
  2. Les partis membres du PPE à militer pour l’amélioration des taux de vaccination et la pérennité financière des programmes nationaux d’immunisation;
  3. Les plateformes de réseaux sociaux à revoir leurs politiques en matière de contenu susceptible de désinformer les utilisateurs de manière dangereuse, afin d’y inclure la propagande anti-vaccination;
  4. Les institutions de l’UE à proposer une campagne paneuropéenne soutenue promouvant la vaccination et ses avantages pour la population, en se concentrant sur les résultats de recherches prouvant que la vaccination est vitale pour la santé de nos sociétés.